Un jour dans la vie de… Sybille Paeper, Head of Logistics à la FIFA

Publié :

Sybille

“La logistique, c’est avant tout un travail d’équipe” selon les mots de Sybille Paeper. L’Allemande de 31 ans est en charge de la logistique à la FIFA depuis près de deux ans, dirigeant une équipe de 12 employés venant de 5 continents – tous des hommes. « C’est probablement parce que c’est un travail physique que nous faisons là, mais il n’y a aucune raison pour qu’une femme ne puisse le faire » clame Sybille au siège de la FIFA, où son bureau du rez-de-chaussée jouxte le stock et les salles de production de son service.

Aujourd’hui n’est pas un jour particulier : des travaux de toutes sortes sont en cours ici. « Nous aimons traiter avec des personnes de partout dans le monde tous les jours – c’est pour cela que nous sommes ici. » Ceux qui profitent de cet enthousiasme ne sont pas seulement ses collègues de la FIFA qui envoient colis et éléments papier aux quatre coins du monde via le Service Logistique, mais également les destinataires de ces envois. « Chaque année, nous envoyons 800 paquets simplement pour du matériel de cours, ce qui pèse au total 150 tonnes, pour les Services Développement ou Arbitrage par exemple. Nous sommes un service interne délivrant à toutes les divisions de la FIFA. »

Toutefois, s’assurer qu’une livraison atteint effectivement sa destination n’est pas toujours chose aisée. « Que pouvons-nous importer, que ne pouvons-nous pas ? Quels documents doivent passer par la douane, combien de temps met l’autorisation à arriver ? Quelles sont les règles des compagnies aériennes pour ce qui est des batteries, ou des sprays qu’utilisent les arbitres ? » rapporte Sybille. « C’est la raison pour laquelle chaque jour est différent, car vous ne savez pas vraiment ce qui vous attend au travail. »

Il y a également des taches à effectuer soi-même, comme le service courrier pour la poste interne ou les livraisons pour les communications impliquant les associations-membres de la FIFA. Le Service Logistique gère aussi les petites impressions grâce à son imprimante high-tech, pour les règlementations FIFA ou les documents de réunion par exemple.

« Lors d’un événement comme un tournoi FIFA, nous sommes les premiers arrivés et les derniers partis » explique Sybille. Il ne lui est pas non plus inconnu de passer des appels au milieu de la nuit à cause des décalages horaires. Mais qu’est-ce qui rend ce travail agréable à ses yeux ? Sybille rapporte à FIFA 1904 un voyage d’affaires à Saint-Pétersbourg : « Le moment qui m’a marquée est le tirage au sort préliminaires pour la Coupe du Monde en Russie. J’ai pris le Trophée de la Coupe du Monde avec moi, et j’en étais responsable, c’était une vraie expérience ! » Une chaine de TV allemande la filmait en train de polir le trophée avant le tirage au sort. « Mes amis m’ont dit : “C’est donc ça que tu fais à la FIFA ! ” » Si seulement ils savaient.

Retrouvez la dernière édition de FIFA 1904 pour apprendre ce que c’est de travailler à la FIFA!

Retrouvez les dernières offres d'emploi en Fédérations et Comités sportifs ou créez un compte aujourd’hui pour rester au fait des dernières perspectives, évènements et offres dans le sport. 

FIFA banner

 

Retour à la liste