SPORTEM 2018: Retour sur une Édition Réussie

Publié : mercredi 28 mars 2018

SPortem 675Pour la troisième année consécutive l’Agence Troisième Ligne et GlobalSports ont renouvelé leur partenariat pour cette nouvelle édition du Sportem. Encore une fois, nous aimerions féliciter, l’équipe organisatrice pour un événement qui a tenu toutes ses promesses. Nous avons quitté Londres pour quelques jours et voici ce que nous avons retenu de notre séjour parisien. 

PS : nous ne pouvons pas parler dans notre article de tous les acteurs du sport présents mais tous ont joué un rôle essentiel et nous les remercions.

 

 

 

 Jour 1 : Keynote et tables rondes : paroles d’experts.

La première journée a été rythmée par des échanges / interventions d’experts autour de thématiques précises concernant (une partie de) l’avenir du sport et les dernières tendances. Le salon a commencé très fort avec l’intervention de Com’Over autour du Brand Management les marques en ont bien conscience et continuent leur développement autour de cette thématique. Nos collaborations avec différentes organisations sportives autour de la marque employeur rejoignent un point : (re)construire une marque prend du temps. Ce n’est pas le Paris Saint-Germain et la Juventus de Turin (en tant que marque et non club de football) qui nous diront le contraire. 

 

Nous avons ensuite évoqué un autre sujet d’actualité lié à la connectivité dans les stades… Un sujet pertinent dans lequel on s’apperçoit que le Sport s’ouvre de plus en plus à la data de ses spectateurs, propose des services adaptés pour faire du sport un spectacle 2.0 tout en ayant une rentabilité faible. « Aujourd’hui tous les spectateurs s’attendent à avoir du Wifi dans le stade où ils se rendent. Pour les stades ancienne génération installer des bornes Wifi est très cher mais pas rentable » nous confesse Abdelkrim Boulkerch (Directeur des systèmes d’informaion). 

Nous avons ensuite pu échanger avec quelques personnes présentes autour d’un déjeuner. Si vous consultez régulièrement notre plateforme, vous en saurez plus rapidement. 

Pour ce premier jour de salon, le mot de l’après-midi était : Fan et on peut dire qu’on l’a été. Fan expérience, fan engagement ont rythmé notre après-midi autour de débat et d’interventions de nos invités. En toute neutralité, nous avons adoré les interventions de la NBA et de la Formula 1: le prestige des sports et les nouvelles dimensions spectacles qui leurs sont donnés permettent de développer un fan Expérience plus qu’intéressante… On ne vous en dira pas beaucoup plus mais le rendez-vous est pris lors du Circuit Paul Ricard !

 

 Nous avons terminé cette première journée par l’utilisation des stades, sujet au cœur du jeu car pour la France les coupes du monde féminine de football 2019, les championnats du monde d’athlétisme en 2020, la coupe du monde 2023 et les Jeux Olympiques de 2024 constitueront à coup sûr un projet au cœur du développement des fédérations et acteurs du sport français et international. 

Jour 2 : Échanges et coups de cœur 

Une mobilisation sans faille

 

Des nouveautés

 

 

Cet article a été produit par l'équipe éditoriale de GlobalSportsJobs.fr


Boostez dès aujourd’hui votre carrière dans le monde du sport business avec nos dernières offres à pourvoir ou créez un compte sur notre plateforme. Le meilleur moyen pour tout savoir des derniers événements, des derniers emplois mis en ligne et découvrir toute l’actualité du sport business.

CreateAccount

Retour à la liste