Les géants des réseaux sociaux à la porte du marché du sport live

Publié :

stream social

Les réseaux sociaux qui diffusent les événements sportifs en direct, voilà qui pourrait devenir le nouveau standard alors que les 10 premiers matchs de saison régulière de NFL [Ligue US de Football Américain] seront bientôt retransmis gratuitement sur Twitter – le site aux 140 caractères.

L’impact que pourrait avoir le streaming en direct sur Twitter et Facebook sur les fans et l’industrie du sport est énorme. L’annonce de la NFL concernant son partenariat de diffusion avec Twitter en avril n’était que le début.

Twitter a depuis mené son premier test à Wimbledon, diffusant des replays et interviews avec un lecteur vidéo d’un côté de l’écran et un flux de tweets liés de l’autre. Twitter et Facebook Live ont tous les deux diffusé la couverture de Barclays du PGA Tour [Circuit de Golf professionnel], et les premiers tours du Deutsche Bank Championship, également pour le test. Bien plus à venir.

Sur deux semaines de juillet, Twitter a annoncé ses partenariats pour diffuser des matchs en direct des prochaines Major League Baseball, National Hockey League, Pac-12 [Pacifique 12 Conférence] ainsi qu’avec de nombreuses conférences d’universités rattachés au Campus Insiders. La National Basketball Association [NBA] s’est aussi associée à Twitter pour créer une émission exclusive prématch en direct.

Facebook a vu ses négociations autour des droits de diffusion tomber à l’eau, mais le réseau social a d’ores et déjà diffusé une dizaine d’événements sportifs. Neuf matchs amicaux des garçons et des filles de l’équipe des Etats-Unis sont apparus sur Facebook Live via les pages Facebook de la NBA et de USA Basketball avant le début des Jeux Olympiques.

Facebook a également des affinités avec le streaming du football. Sur les pages des stars, Alex Morgan et Wayne Rooney, ce sont respectivement le match d’Orlando Pride le 23 avril et le match amical Manchester United – Everton du 3 aout qui ont pu être regardés en direct. Facebook a par la même diffusé un match de la 1ere division féminine du championnat espagnol le 28 mai.

Les sites de réseaux sociaux ont mis la priorité sur la vidéo en direct et l’achat de droits pour des contenus de sport. Twitter a semble-t-il dépensé autour de 10 millions de dollars pour diffuser 10 matchs de NFL. Facebook paiera 4,4 millions de dollars pour s’attacher les services d’athlètes dont le champion olympique de natation Michael Phelps, de clubs de football européens et de médias sportifs qui auront à produire du contenu vidéo sur Facebook Live, selon le Wall Street Journal.

« Il y a 10 ans, ce que nous partagions et consommions le plus était du texte », expliquait le CEO de Facebook, Mark Zuckerberg au mois de juillet lors d’une conférence téléphonique destinée à commenter les résultats financiers du second trimestre. « Aujourd’hui ce sont les photos, et bientôt une majorité de vidéos. Nous voyons un monde vidéo-first avec la vidéo au centre de nos applications et services. »

Le commissaire de la Pac-12, Larry Scott, a reconnu que dans une industrie media évoluant aussi rapidement, il y aurait de nouvelles plateformes de distribution et d’engagement qui bénéficieraient à la conférence et à ses fans.

La Pac-12 a autorisé Twitter à diffuser en direct, sur l’année académique à venir, au moins 150 événements sportifs olympiques de la Conférence – sans mention de matchs de football ni basketball – permettant aux compétitions traditionnellement peu distribuées d’être regardée dans le monde entier.

Peu après cette annonce, Scott a abordé le sujet en conférence de presse, qui se trouve avoir été diffusée sur Facebook Live et Périscope.

« Ces partenariats pointent vers un futur ou le contenu produit par les réseaux Pac-12 et nos universités auront plus de valeur que jamais, atteindront plus de fans que jamais à travers ces plateformes innovantes, délivrant plus que de l’affichage pratique, une expérience plus riche, plus connectée pour nos fans actuels et futurs »

C’est la NFL qui va attirer le plus d’attention et servir de sujet incontournable pour Twitter, qui compte une moyenne mensuelle de 313 millions d’utilisateurs connectés et aussi 500 millions non-enregistrés. Cette audience mondiale aura accès aux 10 matchs de NFL cette saison gratuitement, au moment où la ligue cherche à se développer internationalement. Bien que l’authentification ne soit pas nécessaire pour regarder, la présence du contenu en temps réel est conçue en partie pour développer la notoriété de la timeline accompagnant des conversations ayant lieu sur Twitter.

« Les audiences connectées apportent de la viralité et de la renommée », déclarait Adam Brain, Chief Operating Officer, lors de la conférence téléphonique sur les résultats du second trimestre au mois de juillet. « Et quand quelque chose se passe aujourd’hui sur Twitter en rapport avec la vidéo en direct, cela a des chances d’être partagé avec une audience encore plus large. Et cela nous a permis de gagner un grand nombre de contrats. »

Une augmentation du nombre d’utilisateurs et du niveau d’engagement peut résulter de l’addition du contenu NFL en direct sur Twitter, qui voyait déjà un boost des revenus publicitaires. Bain a déclaré que la demande de publicités était « très forte » et qu’une partie avait déjà été vendue à Anheuser-Busch, Verizon, Sony et Nestlé.

Twitter cherchait à se repositionner et se concentrer sur le streaming vidéo en direct à un moment ou la compagnie continuait de lutter à engranger de nouveaux utilisateurs, revoyait à la baisse ses projections financières et voyait son cours en bourse chuter. Alors même que Twitter est entré dans la course aux achats de droits de diffusion, Anthony Noto, Chief Technical Officer, a prévenu que le contrat NFL incluait seulement deux matchs avant la fin du mois de septembre et donc la fin du troisième trimestre. Récolter les profits financiers prendra un peu de temps.

Après que le New-York Times a rapporté, le 14 aout, que Twitter était en discussions avec Apple pour inclure l’application Twitter sur l’Apple TV et permettre aux fans de regarder les matchs, le marché s’est envolé momentanément. Le cours de Twitter a ensuite replongé quatre jours plus tard après que Evercore ISI, société de conseil en investissements bancaires, l’a dégradé à la vente.

L’espoir demeure que la récente exécution de contrats de streaming sportif puisse provoquer un retournement pour Twitter comme semble le prouver l’exaltation de Wall Street sur le potentiel d’apporter aux matchs de NFL une nouvelle expérience de visionnage.

« Pour rester compétitif, Twitter doit jouer avec ses forces », analyse Oscar Orozco, analyste prédiction de eMarketer dans un rapport. « La société a eu du succès avec la diffusion en direct et doit continuer à fomenter des partenariats pour du streaming sportif et des événements politiques. La vidéo est aujourd’hui le format publicitaire numéro 1 en termes de revenus. En continuant à investir sur la vidéo, particulièrement le direct, Twitter peut potentiellement commencer à mieux monétiser et grossir sa base d’utilisateurs. »

Pour lire l’article original de notre partenaire éditorial, Sport techie, cliquez ici.

Donnez un coup de pouce à votre carrière avec les dernières offres d’emplois disponibles ou créez un compte aujourd’hui pour rester au fait des dernières perspectives, évènements et offres dans le sport.

 

Retour à la liste