Google « Tech Tattoo » : futur de la communication des athlètes de haut niveau ?

Publié :

GoogleTechTattoo560A travers sa filière Motorola, Google a récemment déposé un brevet pour un « tatouage intelligent » au niveau de la gorge. Le brevet en question fait état d’une technologie capable de relayer conversations et intonations de voix de façon très nette vers un objet connecté comme, par exemple, un smartphone. Ce dernier peut également détecter l’évolution du rythme cardiaque et de la respiration, de quoi faire passer de mode tous les objets connectés dédiés à l’analyse des performances sportives des athlètes et ouvrir une nouvelle ère dans la gestion de ces derniers.

Ainsi, on peut aisément imaginer l’utilisation de cette technologie pour permettre ou faciliter des conversations entre les coaches et leurs athlètes afin de délivrer des informations au moment le plus opportun. C’est notamment le cas du football américain où les joueurs sont parfois équipés d’écrans flexibles à leur poignet. Un cas qui pourrait donc se généraliser à d’autres sports comme le football, plus populaire sur notre vieux continent.

De plus, en ayant directement accès à tous les signaux corporels renvoyés par le « Tech Tattoo », la prévention de malaises ou de blessures du sportif serait facilitée et donc plus efficace. Cela permettrait même un développement sans précèdent d’applications dédiées à la médecine et la science du sport grâce à la récolte d’une masse non négligeable de données en temps réel. C’est donc une assurance médicale mais aussi un moyen de faire évoluer la pratique physique lors de l’effort pratiqué par les sportifs.

Enfin, imaginez un seul instant qu’un sportif puisse communiquer à tout moment avec plusieurs milliers de fans. Que ce soit au stade ou chez lui, cela révolutionnerait l’approche du fan envers ses héros et inversement. En suivant cette logique, si cette technologie est pour le moment destinée aux sportifs, il ne fait aucun doute qu’elle finira par toucher directement l’expérience des spectateurs et des fans. On peut facilement imaginer pouvoir regarder un match tout en tweetant ou en étant en pleine conversation téléphonique au milieu d’un stade sans avoir pour autant avoir à détourner le regard ou à s’isoler du bruit. Idéal pour ne pas risquer de manquer la fameuse action dont tout le monde parlera le lendemain.

 

Sport Business, Leadership and Innovation

L’Université de Loughborough à Londres est un nouveau campus bâti sur le site emblématique  des Jeux Olympiques de 2012, au cœur du récent quartier d’innovation de la capitale. Ce campus sera lancé uniquement pour des études post-licences à partir de septembre 2015 et dispensera des programmes de masters ambitieux autour de nombreuses disciplines incluant bien sûr le Sport Business. 

James Skinner, directeur de l’institut du sport déclare à ce propos :

« Nous recherchons des personnes passionnées et avant-gardistes en quête des capacités nécessaires et des opportunités leur permettant de devenir la prochaine génération mondiale de professionnels, leaders et innovateurs dans l’industrie du sport. »

MSc Sport Business and Innovation

Satisfaire les attentes sociales, environnementales et des consommateurs dans l’industrie du sport recquière une approche innovante. Les étudiants de ce programme développent une compréhension des principes du management et du marketing, et ils découvrent la place de l’entrepreneuriat et de l’innovation au sein du paysage mondial changeant du sport business.

MSc Sport Leadership

Ce programme introduit et synthétise des théories, modèles, styles et philosophies du leadership et leurs applications concrètes dans le contexte du sport. Les étudiants développent une connaissance du leadership essentielle ainsi qu’une compréhension phychosociale et socio-culturelle des accords liés au développement du sport.

Cet article, publié par notre partenaire l’université de Loughborough située à Londres, a été traduit de l’anglais au français par GlobalSportsJobs afin de vous le présenter. Vous pouvez toutefois retrouver l'article originel en anglais en cliquant ici.

Retour à la liste