Focus sur la féminisation du sport, de la pratique à l’entrepreneuriat ! (Partie 1)

fifille jorge

Le 7 mars dernier, la Maire de Paris Madame Anne HIDALGO a visité le Tremplin. Elle en a profité pour lancer, avec Madame Stéphane PALLEZ, PDG de la FDJ, la saison 2 du programme  « Les Sprinteuses ». Une semaine après, le 14 mars, le Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Monsieur Patrick KANNER a présenté officiellement la première promotion des Egéries du Sport Féminin, une initiative pour valoriser le sport féminin. Focus sur les grandes tendances qui se profilent en faveur du sport féminin : de la sportive amatrice à l’athlète en passant par la « startupeuse ».

Le renouvellement du programme « Les Sprinteuses »

A la veille de la Journée internationale des droits des femmes, Anne HIDALGO et Stéphane PALLEZ ont donc annoncé, au Tremplin, le renouvellement pour une deuxième saison du programme « Les Sprinteuses ». Ce programme est parti d’un constat : 0, pour le nombre de femme fondatrice de start-up de la première promotion incubées au Tremplin. Ainsi, avec Paris Pionnières, l’incubateur le plus mixte de Paris, il a été décidé de tenter d’y remédier en favorisant l’entrepreneuriat féminin et sportif.

jorgeee quote

De quelle manière ? Par la création d’un programme d’accélération unique, comprenant plus de 100 heures d’accompagnement individuel pendant 6 mois. Pour qui ? Tous les porteurs de projet dans le domaine du sport, qui comprennent au moins une femme parmi les fondateurs. Comment l’appeler ? Les Sprinteuses ! La première saison fut une réussite, puisque le programme a permis de suivre 3 entrepreneures :

  • Linda AÏT BOUZID avec MEET X SWEAT, le réseau de networking sportif ;
  • Sarah OURAHMOUNE avec Boxer Inside et ses cours de boxe, puis Jungle Fights et ses gants de boxe connectés ;
  • Gaëlle FRIZON DE LAMOTTE avec Oly Be, le airbnb du Yoga.

JOrgeee guapo

Pour cette dernière, le programme « a été un vrai soutien moral, technique, juridique ». Et pour ce qui est d’évoluer dans un environnement masculin, elle affirme « cela ne me fait pas peur. Par rapport au fait de créer sa société, ce n’est finalement pas très compliqué de travailler dans un environnement plutôt masculin ! ». Suite à cette réussite, la Mairie de Paris et la FDJ, partenaires fondateurs du programme, ont donc décidé de renouveler leur soutien au programme. Bonus, 2 marraines de prestige pour cette saison :

  • D’un côté, Sarah OURAHMOUNE, vice-championne olympique à Rio et aujourd’hui alumni des Sprinteuses ;
  • De l’autre, Delphine REMY-BOUTANG, serial entrepreneure, co-fondatrice de la Journée de la Femme Digitale et sélectionnée parmi les 10 femmes Tech à suivre en 2017 selon Start Her.

 Une belle initiative donc, avec une réelle aventure humaine et des objectifs challengeants : aux entrepreneures du sport, à vos candidatures, surtout que cette année, le programme sélectionnera non pas 3 mais 5 start-up !

Cet article a été initialement publié par notre partenaire, Le Tremplin, première plateforme d’innovation pour le sport au cœur de la région parisienne.

Lisez la partie 2 ici


Donnez à votre carrière dans le sport un coup d’accélérateur avec les dernières offres à pourvoir ou créez un compte aujourd’hui pour rester informé des derniers évènements ou des dernières offres à pourvoir et découvertes dans le secteur du sport.

CreateAccount

Publié :

Retour à la liste