Fitness : les start-up bouleversent les pratiques (partie 1)

Publié :

fitness1 680

5 460 000 adhérents en 2016, 2,46 milliards d’euros de chiffres d’affaires, une croissance de 5% : le marché du fitness en France ne cesse de progresser, jusqu’à devenir le troisième en Europe après l’Allemagne et le Royaume-Uni, selon une récente étude du cabinet Deloitte et EuropeActive sur la santé et le fitness en Europe. Services inventifs, nouvelles pratiques, technologies innovantes… le numérique a bousculé les habitudes et offert d’innombrables possibilités. Le fitness a ainsi pu s’adapter, conquérir de nouveaux marchés, et répondre aux nouvelles manières de consommer le sport.

En salle, des réponses aux nouvelles manières de consommer et pratiquer

Accroissement du nombre d’enseignes, avènement de concepts de « boutique fitness » reposant sur une seule activité, déploiement de la pluralité des services… plusieurs start-up ont participé à l’évolution des traditionnels centres de fitness, à l’instar d’eGym, start-up spécialisée dans le matériel de fitness connecté, qui permet aux sportifs amateurs de suivre des entraînements personnalisés et évolutifs sur des machines électroniques en salle. La start-up récolte les données du pratiquant, puis en déduit un programme d’exercice unique. A la salle, l’utilisateur connecte son smartphone et reçoit ainsi les instructions via une application. eGym agit comme un véritable outil de fidélisation et de rentabilité pour les clubs.

Complétant les objectifs d’eGym, une start-up française ambitionne de bouleverser le monde du fitness grâce à une cabine unique au monde. Exsensa développé une cabine Body Scan 3D générant en moins de trois minutes le double digital animé du corps d’un individu. Il est ainsi possible de générer l’évolution de son corps à la suite d’un programme d’entraînement, et de prévoir le programme adéquat.

Les formes de pratiques évoluent aussi : de nouveaux concepts de salles thématisées apparaissent à l’image des salles Crosswood, qui proposent de suivre le CrossTraining, une méthode d’entrainement regroupant des exercices issus de la gymnastique, la course à pied ou rameur et l’haltérophilie, et permettant d’obtenir un entraînement complet et performant, tout en pratiquant une activité collective et ludique.

Les cours collectifs de vélo d’intérieur font eux aussi de plus en plus d’adeptes, avec l’apparition des salles Kiwill et Dynamo Cycling. Outil prétendument obsolète, le vélo fixe se transforme ici en indoor-cycling, concept importé des Etats-Unis. Dans une salle plongée dans l’obscurité, tout juste éclairée par la lueur de bougies, des dizaines de vélos pointent sur l’estrade où trône la star du lieu : le coach ! Pour le sociologue du sport Sébastien Stummp, « Le monde du travail moderne valorisant l’individualisme et l’autonomie, la concurrence entre les individus règne, faisant naitre un sentiment de solitude n’appelant qu’à être comblé. Et la pratique de l’indoor-cycling peut participer à compenser ce vide en faisant vivre des moments communautaires rafraîchissants, tout en étant adapté au rythme soutenu de la vie urbaine - les séances de 45 minutes permettant de réserver une session à la pause déjeuner ou entre deux rendez-vous ».

Enfin, des solutions d’immersion se développent, à l’image de la start-up Holodia. Grâce à cette start-up, vous ne ramez plus dans un sous-sol mal éclairé mais sur une rivière, l’eau et les oiseaux sauvages vous frôlent.  Cela grâce à des lunettes de réalité virtuelle, qui recréent un environnement à 360 degrés.

Les grandes marques de la VR et de la réalité augmentée devraient poursuivre leur entrée dans le secteur du fitness. Certaines salles de sport novatrices proposent d’ores-et-déjà des expériences immersives partagées, projetées sur le mur. Une première étape avant que le VR fitness transforme entièrement les salles de sport.

fitness1 quote

Flexibilité, facilité : des services de fitness innovants, en-dehors des salles traditionnelles

La facilité et l’accessibilité des pratiques sont devenues des facteurs-clé de la croissance du fitness. Pratiquer le fitness est ainsi devenu possible en-dehors des salles ordinaires.

Si le fitness est associé la plupart du temps aux salles de sport, il investit désormais de nouveaux territoires et prend de nouvelles formes de pratique. FitNHotel propose ainsi une nouvelle approche autrefois inaccessible : faire votre séance de fitness dans les salles de sport des hôtels, en réservant vos séances à la carte, sans souscrire d’abonnement.

La start-up Gymlib a voulu résoudre la problématique du non-renouvellement pour attirer de nouveaux publics. « 70% des abonnés à une salle de sport, en fin de contrat, ne renouvellent pas leur abonnement », explique le co-fondateur de Gymlib, Sébastien Bequart. Leur marketplace permet  d’accéder aux salles de sport sans engagement, grâce à des pass de courte durée. CMG Sports Club a signé un partenariat en janvier 2016 pour commercialiser en exclusivité sur Gymlib.com des pass courte durée, à prix négociés, valables dans leurs 22 clubs ONE et WAOU. « Notre partenariat nous a déjà rapporté 300 000€ de CA incrémental », a indiqué Benoît Mazerat, Directeur Marketing & Commercial de la célèbre enseigne, à l’occasion de la présentation de la 3eme promotion du Tremplin.

Pour d’autres consommateurs, l’enjeu est de bénéficier hors des salles d’un coach personnalisé et d’un suivi d’entrainement. Ciblant cette double exigence, plusieurs start-up proposent des solutions clés en main : TrainMe met en relation des coaches professionnels avec des particuliers, et Fizix, start-up de coaching sportif à domicile et en entreprise, développe une application de suivi des entrainements pour coaches et particuliers. Avec NetFitness, il suffit de posséder une simple webcam et une connexion pour réaliser votre séance où vous le souhaitez. La start-up a lancé sa première salle de fitness interactive : la start-up dispose de ses propres locaux, où des coaches disponibles répondent en direct aux besoins des sportifs connectés.

Hors des salles traditionnelles, la station de sport outdoor créée par la start-up AirFit permet d’effectuer ses exercices de fitness en extérieur, sans suivre un traditionnel parcours de santé. L’objectif est ici de mettre à la disposition des sportifs une station de fitness sur laquelle ils réaliseront – en accès libre et de manière autonome – des exercices complémentaires de leur activité physique principale (abdos, étirement, renforcement musculaire), le tout lié à une application de coaching qui modélise et délivre des recommandations.

Enfin, la startup LudHealth implante elle aussi le fitness dans les lieux de vie. La start-up a imaginé un équipement innovant permettant de réaliser des exercices et programmes variés, adaptés aux besoins et à la condition physique de chacun, de mesurer ses performances et de les partager, pour encourager et faciliter la pratique d'activités physiques.

Retrouvez la 2ème partie de ce dossier ici.

Cet article a été initialement publié par notre partenaire, Le Tremplin, première plateforme d’innovation pour le sport au cœur de la région parisienne.


Donnez à votre carrière dans le sport un coup d’accélérateur avec les dernières offres à pourvoir ou créez un compte aujourd’hui pour rester informé des derniers évènements ou des dernières offres à pourvoir et découvertes dans le secteur du sport.

CreateAccount

 

Retour à la liste