Dix choses à retenir de la Grande Finale

Publié : lundi 20 août 2018

675

"MsDossary" est monté sur le toit du monde grâce à la FIFA eWorld Cup 2018. En finale à Londres, le gamer saoudien s’est nettement imposé 4-0 (sur l’ensemble des deux manches) devant le Belge Stefano “StefanoPinna” Pinna. Il est sorti victorieux d’une compétition qui rassemblait les 32 meilleurs spécialistes de la planète pour désigner le champion du monde de FIFA 18.

 

 

1. Un trophée de plus pour "MsDossary"
"MsDossary" n’est pas près d’oublier l’année 2018. Le Saoudien a remporté la FUT Champions Cup Manchester en avril, avant de triompher à nouveau quelques mois plus tard à Londres. Pour le joueur de 18 ans, ce sacre à l’issue de la Grande Finale représente un tournant majeur.

2. Une dotation en hausse
L’année 2017 a marqué une étape importante pour la compétition FIFA, avec l’introduction d'une récompense de 200 000 USD pour le vainqueur. Cette année, l’enjeu était encore plus important : la Grande Finale 2018 affichait la plus forte dotation de l’histoire des compétitions officielles du jeu FIFA. Les participants se sont partagé 400 000 USD au total, dont 250 000 USD pour le champion.

3. Des favoris à la peine
Les têtes de série Michael "Megabit" Bittner et Nicolas "nicolas99fc" Villalba ont justifié leur réputation en signant un bilan impeccable à l’issue de la première journée. L’Allemand et l’Argentin ont toutefois été sortis en quarts de finale, dès la deuxième journée. Sur Xbox, "Megabit" n’a rien pu faire face au futur vainqueur de l’épreuve, tandis que sur PlayStation, "nicolas99fc" a subi la loi du Danois Marcus "Marcuzo" Jorgensen.

 

 

4. La malédiction du tenant du titre
Depuis la création de la FIFA eWorld Cup - ou FIFA Interactive World Cup -, aucun champion n’a réussi à défendre son titre. Cette statistique en dit long sur la difficulté de l’épreuve. Vainqueur en 2017, Spencer "Gorilla" Ealing était présent à Londres, mais il a dû faire ses adieux à la compétition dès les quarts de finale, victime de Kurt “kurt0411” Fenech.

5. Déception allemande
Avec huit représentants, le contingent allemand était le plus fourni dans cette Grande Finale, avec notamment la présence de l’excellent "Megabit" ou de l’expérimenté Kai "deto" Wollin. Malheureusement pour eux, aucun n’a franchi le stade des quarts de finale.

6. Couverture mondiale
Anglais, espagnol, allemand et chinois : la FIFA eWorld Cup a été retransmise en direct dans quatre langues. Pendant trois jours, les équipes de commentateurs ont fourni des analyses et recueilli toutes les réactions. Les utilisateurs de nombreux réseaux sociaux ont pu suivre le tournoi via les comptes de la FIFA sur Facebook, Instagram, Twitter, YouTube et, bien entendu, sur FIFA.com.

 

7. Contrôles antidopage
Pour la première fois dans l’histoire de la compétition, les 32 qualifiés pour la Grande Finale ont dû se soumettre à des mesures de lutte contre le dopage. Les joueurs ont été choisis au hasard ou selon une méthode ciblée, conformément au code mondial antidopage.

8. Mesures d’intégrité​​
Pour la première fois, le département Intégrité de la FIFA a mis en place des mesures spécifiques pour le tournoi, en surveillant les marchés mondiaux de paris en direct avant les rencontres, afin de déceler des traces de manipulation, d’incidents ou d'activités susceptibles de nuire à l’intégrité du jeu.

9. Aperçu de FIFA 19
En marge de la finale, le public a eu la chance de découvrir en exclusivité FIFA 19, un mois avant sa sortie officielle. De nouvelles options comme les rivalités de division, les choix de joueurs ou les tactiques dynamiques étaient à l’honneur, tout comme certaines icônes inclues dans cette nouvelle édition.

 

10. L’eSport poursuit son développement
Des diffusions en direct en quatre langues à l’augmentation de la dotation en passant par les audiences, le jeu FIFA a connu une croissance impressionnante en l’espace de quelques années... et les chiffres continuent d’augmenter ! Plus de 20 millions de joueurs ont pris part aux qualifications pour la FIFA eWorld Cup. Le public était en outre venu nombreux à l’O2, l’un des hauts lieux de la musique et du divertissement, pour assister aux ultimes rencontres en direct.

 

Ceci est un exrtrait d'un article initialement publié par notre partenaire, FIFA. 


 

Donnez à votre carrière dans le sport un coup d’accélérateur avec les dernières offres à pourvoir ou créez un compte aujourd’hui pour rester informé des derniers évènements ou des dernières offres à pourvoir et découvertes dans le secteur du sport.

banner

Retour à la liste