Cyclisme : de la pratique quotidienne au Tour de France, des innovations réinventent le vélo (Partie 2)

Publié : mercredi 2 août 2017

cyclisme 2 680

(Cliquez pour lire la 1ère partie)

A l’occasion de la 104e édition du Tour de France, nous nous intéressons ce mois-ci aux innovations technologiques qui permettent aux cyclistes professionnels d’améliorer leurs performances, et aux 20,7 millions de pratiquants de vélo en France de faciliter et d’enrichir leur pratique.

Le cyclisme, domaine d’innovation pour des performances accrues

Source d’innovation matérielle, les compétitions professionnelles charrient régulièrement – leur caravane – et leur lot de polémiques. Dès 2010, un énigmatique vélo à moteur aurait permis à Fabian Cancellara de s’adjuger les victoires du Tour des Flandres et Paris-Roubaix. Si cette controverse n’a jamais pu être démontrée, cette année, c’est la combinaison Vortex de l’équipe Sky qui provoque la polémique : des bandes textiles de Vortex, constituées de bulles d’air, sont incluses dans la matière du vêtement, sur les épaules et des bras - les zones offrant le plus de résistance. Sky assure ne pas enfreindre le règlement, le Vortex n’étant pas ajouté au maillot, mais incorporé.

Les compétitions cyclistes sont imprégnées par la course à l’innovation, et les soupçons de « dopage technologique » sont habituels. Mais il paraît indispensable de séparer ce qui relève de l’interdit propre, et de ce qui dépend du jeu avec les limites du règlement, dans lequel s’engouffrent les équipes techniques.

La fan expérience, le futur du cyclisme ?

Les nouvelles technologies et supports digitaux permettent d’ores et déjà aux fans de vivre une expérience unique et enrichie dans les stades. Peu à peu, le cyclisme s’engage aussi dans cette voie attirante et prometteuse. Un partenariat a ainsi vu le jour entre Eurosport et CA Technologies, qui offrent aux fans de cyclisme une expérience digitale en immersion avec les coureurs. À l'aide des outils fournis par CA Technologies, une carte interactive de suivi des coureurs tout au long du Giro d'Italia a pu être développée. Les données collectées par l'application et le site d'Eurosport ont permis aux fans de suivre la course en immersion, avec les données GPS (altitude, vitesse, temps de passage) et biométriques (cadence, puissance, fréquence cardiaque) des coureurs, en temps réel : une première dans le monde du cyclisme.

De son côté, Amaury Sport Organisation (A.S.O.), organisateur du Tour de France, et Dimension Data, partenaire technologique du Tour, introduisent cette année des technologies dites de « machine learning ». En associant des données de suivi de la course, des algorithmes précis et des données historiques, le « machine learning » permet de faire vivre au plus près la course aux supporters, et de transformer technologiquement leur expérience. A.S.O. et Dimension Data explorent ainsi le rôle des technologies prédictives pour évaluer la probabilité de divers scénarios de course !

Pratique quotidienne, performance, fan experience : sport et technologie ne font qu’un. C’est encore plus vrai pour le cyclisme, où le matériel occupe une place cruciale. Dans ce domaine, les startups continuent à faciliter la pratique des amateurs, faire progresser les performances, et enrichir l’expérience des fans.

Cet article a été initialement publié par notre partenaire, Le Tremplin, première plateforme d’innovation pour le sport au cœur de la région parisienne.


Donnez à votre carrière dans le sport un coup d’accélérateur avec les dernières offres à pourvoir ou créez un compte aujourd’hui pour rester informé des derniers évènements ou des dernières offres à pourvoir et découvertes dans le secteur du sport.

CreateAccount

 

Retour à la liste