Comment Utiliser la Pratique Sportive Comme Avantage Lors d’un Entretien ?

Une grande partie des talents à la recherche d’un emploi, d’une opportunité ou d’un nouveau challenge au sein du sport business pratiquent une activité sportive. Nous avons déjà parlé lors d’un précédent article, être fan de sport n’est pas un critère de sélection lors d’un entretien. En revanche, mettre en avant les qualités d’une pratique sportive peut s’avérer très utiles. Nos exemples.

Les sports collectifs ou le sens de la coopération.

Les sports collectifs permettent de souder un groupe et construisent de fortes relations aves ses coéquipiers (et donc parallèlement avec ses collègues), néanmoins, les règles et qualités de chacune des disciplines varient.

675

Le football : prendre une décision rapide en fonction de la situation
Lorsque l’on est sur la pelouse, il va savoir courir, se placer dans l’espace et avoir pris sa décision. Si L’on prend l’exemple de Zinédine Zidane, avant de recevoir le ballon, savait exactement à qui le transmettre (et comment !). Dans ce sport, la prise d’informations et de décisions (instantanées) sont des facteurs clés.

675

Rugby: faire briller les autres
A la différence du foot, aucun individu ne peut se détacher et gagner seul. Un joueur de rugby est au service de son équipe, en particulier les « avant » qui se donnent corps et âmes au combat en 1ère ligne. Ces derniers effectuent le travail de l’ombre pour permettre aux « arrières » de briller et marquer. La capacité de se dépenser pour l’intérêt commun, travailler les uns pour les autres dans un objectif autre que personnel est très apprécié des recruteurs.

Les sports individuels: compter sur soi
Dans un sport individuel, l’athlète est seul dans la compétition et ne peut compter que sur ses propres ressources et son mental pour mobiliser l’énergie nécessaire.

675

Tennis: savoir accepter ses erreurs et travailler ses points faibles
Faute, un mot qui revient souvent dans le tennis et peut aller par exemple jusqu’à la double faute…. L’athlète perd alors un point qui, selon le contexte peut être décisif , mais doit savoir encaisser et rester lucide sur l’ensemble de la partie, point après point, jeu après jeu, set après set. À ce moment, là il/elle est seule et ne peut pas compter sur son coach, ses coéquipiers pour se mobiliser. Il/elle doit également garder une grande lucidité pour corriger ce qui n’a pas fonctionné. Egalement, le tennis est un sport qui se joue à 80% (selon certains experts) au mental.

675

Judo: ou comment exploiter les forces et faiblesses de son adversaire
Art martial de contact et tactile par nature, un succès se construit en s’appuyant sur les forces et faiblesses de son adversaire. Lorsque le combat commence sur un tatami, le judoka utilise vitesse, poids de l’adversaire, réactivité, mouvements pour tenter de déséquilibrer son adversaire, le faire tomber et/ou l’immobiliser. Des qualités d'adaptation et de ténacité utiles dans tout type de négociation, au travail ou avec un client. Par ailleurs, elles permettent au (futur) manager de tirer le meilleur de ses troupes.

675

Canoë-kayak: l'optimisation de la trajectoire
Lorsqu’il est dans l’eau, le canoéiste ne maitrise pas tous les éléments, comme les courants, et doit être capable de réagir rapidement et à gérer l’imprévu pour corriger/modifier ses mouvements. Lorsqu’il / elle passe, remonte les portes, il faut être capable de tenir compte de la force du courant, évaluer la puissance de son geste et optimiser sa trajectoire. Dans la pratique du Canoë-kayak, il faut donc savoir faire preuve de souple d’esprit face à l’incertitude. En entreprise, ce point est gage d’économie pour l’employeur.

675

Golf: la concentration à son maximum
Les gestes du golf sont certainement les plus techniques. La position des doigts sur le club, des épaules, des pieds etc… Doivent être pensés au millimètre pour déterminer le déplacement de la balle. Les gestes sont répétés des milliers de fois. Egalement, en fonction des courbes du parcours, le golfeur doit choisir le club adapter et évaluer au mieux la précision de la portée de ses mouvements. Cela, exige donc une grande connaissance de soi, de ses capacités, une concentration maximale et un mental à toute épreuve. Utile dans tous les jobs. En plus, c'est un gain de temps formidable au travail.

675

Vélo et running: l'endurance
Le sportif qui court ou qui pédale est capable de se fixer seul ses propres objectifs, même au beau milieu d'un groupe. Des objectifs atteignables, par étapes, qui lui permettent de tenir dans la durée, quelque soit la météo et de garder son souffle. En outre, il sait se motiver et s'encourager tout au long de la course avec un mental de gagnant. Appréciable pour tout recruteur.

Cet article a été produit par l'équipe éditoriale de GlobalSportsJobs.fr


Boostez dès aujourd’hui votre carrière dans le monde du sport business avec nos dernières offres à pourvoir ou créez un compte sur notre plateforme. Le meilleur moyen pour tout savoir des derniers événements, des derniers emplois mis en ligne et découvrir toute l’actualité du sport business.

CreateAccount

Retour à la liste