Comment la technologie et le Data changent le visage du Basketball

Publié : vendredi 6 novembre 2015

BasketballData

Les Jeux Olympiques de 1992 à Barcelone ont lieu après une période de bouleversement politique. La chute du mur de Berlin en 1989 suivi de près par l’effondrement de l’Union Soviétique, signifiait que pour la première fois en trois décennies aucun pays ne boycottait l’évènement. C’était également un évènement majeur pour le Basketball. Durant les Jeux Olympiques de 1988, la Team USA fut dans l’obligation d’aligner des joueurs amateurs et ne réussit à ramener que la médaille de Bronze. Même si cela ne représente pas une défaite cuisante, le public américain le ressentira comme une injustice considérant la richesse et la diversité des talents dont la NBA dispose.

La déception entourant les jeux de 1988 accentua donc la pression sur la NBA afin que cette dernière permette à ses joueurs de prendre part aux prochains Jeux Olympiques. Apres avoir initialement été très peu enthousiaste à cette idée, la NBA accepta finalement de les laisser y prendre part quand elle réalisa que plusieurs entreprises majeures étaient intéressées dans le sponsoring de la « Dream Team ». Incluant Larry Bird, Michael Jordan, Scottie Pippin, Magic Johnson, la Team USA écrasa sur sa route toutes les équipes par plus de 40 points et battu finalement la Croatie en finale pour la médaille d’or.

La mainmise de la Team USA sur la médaille d’or olympique n’est cependant pas aussi ferme qu’elle ne l’était auparavant. Et bien que l’équipe n’ait échoué qu’une fois à ramener la récompense ultime à la maison, la concurrence sous la forme de la France, l’Espagne, l’Argentine, la Lituanie et la Russie a fait de l’évènement tout sauf une formalité.

Si la NBA reste le Saint Graal, un nombre important de ligues en Europe ont récemment pris du galon et sont devenues plus prestigieuses. Et à mesure que l’intérêt du monde entier pour le sport grandit, il en est de même pour la demande de nouvelles avancées technologiques significatives. Selon « The Atlantic », la NBA a subi une transformation majeure ces dernières années et cela est indiscutablement lié à l’utilisation croissante, mais controversée, des données pour mesurer les probabilités/chances d’une équipe de gagner dans cette ligue – un phénomène vaguement défini comme l’analytique.

Une approche organique a la performance d’équipe, ou un « eye test », était avant la norme. Cette approche voyait alors les coaches formuler des tactiques et des stratégies basées sur l’instinct. Cette émergence de l’analytique, cependant, a changé cela. Maintenant, les coaches étudient avec minutie les données, les utilisant pour créer des stratégies de matchs et dresser le plan de route le plus efficace jusqu’à la victoire.

L’utilisation croissante du tir à trois points est un excellent exemple de l’impact des données (Data). Dans les années 60 et 70, le tir était considéré comme inefficace et vu comme un moyen pur et simple de « se la raconter » pour les joueurs. Les coaches considérant que la menace du tir a trois points crée de nouvelles possibilités pour attaquer et force les défenseurs à prendre une décision entre rester sur leur vis-à-vis ou défendre à distance, désormais ce tir apporte donc autant de points que les lancers francs. Si la tactique est déployée de façon irrégulière, cela laisse l’opposant dans un état de doute. Sans l’analytique, cela se révèlerait plus difficile pour les coaches de l’appliquer dans leur jeu.

Une recherche menée par deux élèves doctorants d’Harvard a également révélé que l’aspect défensif du sport avait été largement ignoré jusqu’à présent. Néanmoins, avec de nouveaux outils disponibles pour les coaches, la défense est maintenant vue comme une opportunité pour s’améliorer. Grace à l’analytique, les héros méconnus, comme Channing Frye, reçoivent désormais les applaudissements qu’ils méritent pour leurs prouesses défensives et sont même les joueurs les plus recherchés en NBA. Selon « The Atlantic » : « En plus de donner une attention croissante au shoot a trois points, l’analytique a également poussé le fan de base de changer sa vision des choses et de maintenant apporter une attention plus particulière et durable à l’aspect défensif du Basketball. Même si les supporters ont toujours considéré la défense comme importante, cette dernière existait typiquement dans l’ombre de l’attaque qui est bien plus facile de promouvoir et plus excitant pour le spectateur moyen. »

Ce n’est pas seulement le sport professionnel qui a été changé par la technologie. A travers la « gamification », l’analytique aide les coaches et les joueurs amateurs à développer leurs régimes d’entrainements. Nous avons interviewé Daveyron Ross – fondateur d’un fournisseur de technologie portable – Shot Tracker – qui explique : « Quand vous jouez contre vos amis, ça change réellement la donne » et de rajouter « le processus est vraiment addictif et ça encourage les personnes à l’utiliser – c’est comme le Xbox Live ». « D’autres applications – incluant SOLIDshot – ont la même influence. En analysant chaque tir que prend un joueur et le moment ou le ballon quitte ses doigts, cela fournit une bonne indication de la possibilité de l’améliorer au prochaine essai ».

Les mêmes murmures de méfiance – une habitude dans tous les sports utilisateurs massifs des données – peuvent encore être entendus. Beaucoup affirment qu’une sur-analyse effrite le pouvoir de l’initiative et que le talent individuel peut en être indéniablement affecté. L’imprévisibilité de la NBA a également été cruciale à son succès. Si le data rend le sport incroyablement prévisible, certains craignent qu’il en perdra son charme et son attrait.

Néanmoins, la technologie est amenée à jouer un rôle important dans le futur du Basketball. Ce sera un cas de « marche ou crève» pour la plupart des parties-prenantes majeures de la NBA et cela changera encore plus le visage de ce sport.

Cet article a été originellement publié sur la Sports Channel de Innovation Enterprise, partenaire de GlobalSportsJobs.

Cliquez ici pour lire l’article original en intégralité. 

Retour à la liste