Comment l’analytique peut prévenir les blessures dans le sport

Publié : vendredi 4 décembre 2015

InjuryAnalytics1

Les blessures sont le fléau du sport moderne. Le cout est souvent élevé pour les équipes et peut avoir des conséquences désastreuses pour les joueurs. Durant 2015, le cout moyen estime des blessures de joueurs dans les quatre autres championnats de football majeurs – Premier Ligue, Bundesliga, La Liga et Série A – était de 62,4 millions de livres sterling (87,2 millions d’euro). En NBA, les seules blessures au genou ont couté 358 millions de dollars l’année dernière et le cout des blessures dans la Major League Baseball en 2014 a atteint un total de 1,4 milliard de dollars.

Le problème des blessures dans le sport ne semble pouvoir être endigué malgré les progrès réalisés en physiothérapie. Au sein de la NFL, Football Outsiders’ a montré que l’ensemble des blessures a augmenté à travers toute la ligue pendant quatre années consécutives, et la tendance est la même parmi la majorité des sports. Dans une tentative d’y mettre un terme, de nombreuses équipes se sont engagées avec l’afflux de nouvelles sociétés offrant des services d’analyse des données afin d’aider à prévenir les blessures liées au sport et accélérer le temps de guérison.

L’utilisation de l’analyse des données s’est rependue dans le sport depuis de nombreuses années comme une aide aux joueurs et à la performance de l’équipe. De ce fait, il y a une richesse de données qui est disponible pour les équipes et nombreuses sont celles qui ont des systèmes sophistiqués en place pour rassembler des informations à propos de leurs joueurs. La MLB, par exemple, est en passe d’installer des caméras et d’autres capteurs sensoriels dans les plus grands stades de baseball afin de contrôler chaque action des joueurs pendant un match. En rugby et en NFL déjà, les joueurs portent depuis des années des capteurs RFID afin de mesurer leur performance sous forme de données.

Kitman Labs est une société ayant réalisé de grandes avancées dans ce domaine. Fondée par un ancien coach sportif spécialisé dans la rééducation, Stephen Smith, la philosophie de Kitman est différente des autres, qui essayent de mettre en place un seul modèle universel. Au sein de Kitman, ils pensent que les humains sont trop uniques pour cela et requièrent donc une approche sur-mesure. Ils ne cherchent pas à diagnostiquer les problèmes mais à diriger les kinés vers ceux qui pourraient apparaitre dans le futur. Leur système requière que les joueurs s’enregistrent sur une station Microsoft Kinect, chaque matin avant l’entrainement, ou les joueurs pratiquent des rotations de bassin et étirent leurs muscles et tendons. La camera installée dans les stations repèrent des changements imperceptibles dans leur mouvement corporel et leur flexibilité. Ils remplissent ensuite une courte enquête en rapport avec leur sommeil, leur régime alimentaire, leurs douleurs et leur bien-être général. Toute cet ensemble d’information est ensuite disponible pour leurs entraineurs/coaches presqu’immédiatement sur un tableau de bord en ligne et qui souligne toute zone sensible potentielle.

Les sociétés technologiques comme Intel sont également impliquées dans cette action. Intel essaye de résoudre les problèmes des chocs dans le football américain professionnel, un problème que beaucoup pensaient être le début de la fin pour l’ensemble de la NFL. Intel développe actuellement des capteurs sensoriels de dernière génération(?) intégrés dans les casques de football américains et qui peuvent collecter les données des impacts et la sévérité des blessures à la tête subis pendant la jeunesse à cause de la pratique professionnelle de ce sport. Selon l’ingénieur Intel Bill Hannon, « Comprendre le transfert d’énergie dans un casque et dans la tête afin de prévenir les dommages cérébraux est l’objectif final. »

Ces systèmes montrent déjà des résultats probants. Kitman Labs et leur concurrent Catapult rapportent que leurs clients voient une réduction de 20 à 33% dans les taux de blessure tandis que la disponibilité des joueurs peut augmenter jusqu’à 10%. Le coach de l’équipe de football américain de l’Etat de Floride, Jimbo Fisher, attribue par exemple à Catapult le mérite de la baisse de 88% des blessures légères liées aux tissus musculaires.

Il est certain que la technologie ne peut pas prévenir toutes les blessures dans les sports à haut contact comme le rugby ou le football américain professionnel. Cependant, elle peut permettre de les atténuer et donner la possibilité aux coaches physiques et aux équipes médicales d'effectuer des changements sur les aspects techniques, de rétablissement ou de fitness. Enfin, les joueurs peuvent également les adopter afin d’aider à la prévention des blessures et de favoriser leur rétablissement.

Saisissez l’unique opportunité d’acquérir une compréhension approfondie de l’analytique du sport, qui a désormais une influence puissante dans tous les domaines du sport de haut niveau, en participant au Sports Analytics Innovation Summit à Londres les 13 et 14 avril 2016 prochains. L’évènement est organisé par Innovation Enterprise, partenaire de GlobalSportsJobs et de plus amples informations peuvent être consultées ici.

A propos de Innovation Enterprise

Innovation Enterprise, a CFO Publishing company is an independent business-to-business multi-channel media brand focused on the information needs of Senior Finance, Operations, Analytics, Big Data, Strategy, Digital, Innovation & Sports executives. Products include IE.Summits, ieOnDemand, ieWebinars, ieWhitepapers & more.

De nouvelles offres dans la technologique et l’analytique au sein du sport sont publiées chaque jour sur GlobalSportsJobs. Cliquez ici pour voir toutes nos offres actuelles ou ici pour vous inscrire à notre alerte « Offres par e-mail » pour recevoir toutes les dernières offres directement dans votre boite mail.

Retour à la liste