5 tendances dans les science et la médecine du sport en 2017

Science and Medicine 2017

GlobalSportsJobs poursuit sa série des tendances de 2017 en portant son attention sur le développement croissant du sport en lien avec les sciences de l’entrainement, porté par l’utilisation des données. Encore une fois, la technologie joue ici un rôle central, avec l'analyse des performances, la prévention des blessures et les régimes personnalisés destinés aux sportifs de haut niveau et aux amateurs, engendrant ainsi des changements tant sur le terrain qu’en dehors. Alimentez votre carrière avec cet aperçu sur l’industrie du sport qui vous démarquera des autres :

injury

1. L’analyse des données pour prévenir les blessures.

En 2017, l’attention du personnel médical se portera sur la prévention des blessures en utilisant la technologie 3D de captation des mouvements. Les capteurs attachés au corps d'un joueur reproduisent précisément son mouvement en temps réel pour définir exactement les techniques les plus susceptibles de générer des blessures, les problèmes d’articulation et la fatigue.

Les algorithmes intelligents fournissent aux spécialistes des données individualisées qui analysent immédiatement le mouvement du joueur et qui mettent en évidence les points de pression sur le corps. Les données suggèrent aussi des exercices destinés à réduire le risque de blessure et à renforcer les zones de faiblesse identifiées.

Les entraîneurs vont donner de plus en plus la priorité aux données personnalisées accumulées au fil du temps, qui mesurent la performance optimale de chaque joueur, plutôt qu'une statistique qu'ils ne peuvent pas adapter à chaque membre de l’équipe. Toute dégradation individuelle de l’état physique d’un joueur au fil du temps est identifiée et corrigée.

Les données accumulées sur des athlètes professionnels vont se révéler être d’une valeur inestimable pour les équipes de chercheurs souhaitant prévenir et guérir les blessures dans le sport. Attendez-vous à de nouvelles annonces dans ce secteur en 2017.

Parmi les fabricants à surveiller, la start-up Heddoko basée à Montréal, dont la combinaison intelligente suit à la trace le mouvement du corps en 3D pour fournir des aperçus précis et utilisables immédiatement sur un tableau de bord, via une application intelligente. Les entraîneurs peuvent suivre en détail la distance parcourue au fil du temps, faire des comparaisons par rapport aux tendances habituelles, évaluer le risque de blessure et identifier des troubles locomoteurs.

La NBA a récemment investi dans le programme de prévention des blessures et d’entrainement KangaTech, développé en partenariat avec le club de football de Melbourne Nord (nommé The Kangaroos).

Kangatech utilise des capteurs sans fil pour collecter des données pendant les sessions d’entrainement pour fournir la force physique du joueur en temps réel, la charge portée et les données sur les performances vitales à l’équipe médicale. Les informations sont utilisées pour examiner les performances des athlètes, guider les exercices afin de réduire le risque de blessure, fournir un aperçu des causes de blessure et accélérer la rééducation.

Les fabricants de vêtements de sport comme Nike commencent aussi à se concentrer sur la compréhension de la biomécanique des corps des athlètes pour améliorer leur performance et réduire leur risque de blessure. Ils utilisent des outils de visualisation pour produire une image 3D de l'athlète en mouvement, qui fournit des données importantes et des aperçus ensuite utilisés pour concevoir le produit et développer leur R&D.

Recovering

2. De nouvelles méthodes pour soigner les blessures et pour favoriser le bien-être des sportifs.

A mesure que le sport de compétition devient de plus en plus intense, le risque de blessure grandit tout autant - et la pression pour retourner à la compétition dès que possible également. Les thérapies hyperbares, notamment l'oxygénothérapie hyperbare (HBO), vont être de plus en plus utilisées en 2017 pour soigner les blessures des athlètes de haut niveau. 

La méthode HBO répare biologiquement et régénère le tissu humain, réduit les inflammations et stop l'infection. Elle est particulièrement utile lors des cas de traumatisme crânien ou de commotion, et facilite aussi la récupération après des sessions d’entrainement intenses en soulageant la douleur musculaire.

La technologie d’électrostimulation du corps (WB-EMS), relativement nouvelle, est un complément exceptionnel permettant de gagner du temps lors des sessions conventionnelles de formation pour améliorer le flux sanguin dans les tissus. La recherche montre que c’est une alternative efficace à l’entrainement intense d’habitude pratiqué pour se remettre d’une blessure et que cette méthode permet aussi d’améliorer les capacités physiques des footballeurs. Mais les scientifiques préviennent qu'il y a un risque de dégât musculaire pour ceux en moins bonne condition physique. Cette technique devrait donc continuer à se développer en 2017.

La récupération psychologique après une blessure - particulièrement pour celles de longue durée, est un point central dans n’importe quelle stratégie de récupération pour les sportifs et sportives. Étant donné la popularité croissante de la « Mindfulness », nous nous attendons à entendre parler en 2017 de ces applications de formation mentale destinées aux athlètes.

Un des favoris du secteur est Lucid, une application conçue pour aider les athlètes à se concentrer et à adopter une attitude positive, acquérir une force mentale et exploiter leur énergie en étant en confiance. Michael Jordan, une grande partie des équipes NFL des New York Jets et des US Olympians utilisent déjà l'application, qui utilise des exercices de 5 minutes de pleine conscience spécifiques à chaque sport.

Sweat

3. Analyse de la transpiration.

Un nouveau petit patch intelligent apposé sur la peau pourrait changer notre manière de contrôler notre santé et notre performance en 2017 – tout cela en analysant notre transpiration.

L’ECHO Smart Patch, commercialisé par Kenzen, une start-up californienne, contrôle et prévient certains états de santé. Il est maintenant en phase de test, avec une version destinée au grand public prévue pour fin 2017.

Les capteurs corporels brevetés du patch mesurent en continu les biomarqueurs importants trouvés dans la transpiration pour contrôler les signes de santé et récolter des données pour prévenir des blessures, augmenter considérablement la récupération et améliorer la performance humaine.

Il fournit les niveaux de mesure de l'hydratation d'un athlète et sa respiration ainsi que son taux de glucose, de cortisol et ses protéines. Le dispositif mesure également les niveaux d'activité, dont certains signes vitaux comme la fréquence cardiaque, les variations de ces fréquences, la respiration et la température de la peau.

Les athlètes reçoivent en temps réel et en flux continu des informations sur ces données étant donné que les informations sont reliées à une application pour smartphones et que le cloud de Kenzen permet d’obtenir en un coup d’œil des rapports de performance. La combinaison de ces données du cloud permet d’établir des diagnostics avancés en temps réel grâce au croisement de données, à des modèles prédictifs et au machine learning.

Diet

4. La diététique personnalisée.

Les athlètes de haut niveau ont longtemps profité de conseil en régime personnalisé mais aujourd’hui certaines entreprises analysent même l’ADN des gens pour leur proposer des repas personnalisés.

Les soupes Campbell ont récemment donné davantage de crédit à cette tendance naissante en investissant 32 millions de dollars dans Habit, qui analyse 60 biomarqueurs différents pour établir des repas, qui peuvent alors être cuisinés et livrés à domicile. L’intérêt ici pour les athlètes est évident, donc attendez-vous en 2017 à voir cette technologie émerger dans les programmes d’entrainement.

Les chercheurs vont également poursuivre leur quête du régime idéal pour prévenir les blessures et faciliter la récupération. La nourriture anti-inflammatoire est toute nouvelle, et 2017 devrait être une grande année en termes d’annonces de nouveaux produits et de poursuite de R&D.

Les projecteurs vont se concentrer sur les qualités nutritionnelles des éléments phytochimiques trouvés dans les plantes. Ces composants alimentaires bioactifs gagnent du terrain avec des moyens nutritionnels efficaces pour lutter contre des inflammations post-entrainement temporaires et les DOMS (ou fièvres musculaires).

La majeure partie des recherches se concentre sur le pigment naturel anthocyane des cerises acidulées et l’ellagitanin des grenadiers, qui atténuent tout deux les DOMS ; la quercétine (qu’on trouve dans les pommes rouges et les oignons blancs) qui est un puissant facteur de récupération et la curcumine, trouvé dans le curcuma, ont démontré qu’ils réduisaient les douleurs musculaires.

Les scientifiques vont évaluer l’intérêt d'ingrédients anti-inflammatoires comme le gluten, les céréales et les produits laitiers, alors que les consommateurs faisant attention à leur santé continuent à les remplacer par du choux fleur, des nouilles de courgette, du lait de coco. La demande de protéines à base de plantes est également en hausse.

Wearable

5. Les technologies intégrées aux équipements sportifs.

L'équipement sportif intelligent est amené à se populariser en 2017. Zepp, entreprise américaine de sport-tech, a été un des précurseurs du marché l’année dernière en présentant une batte de baseball avec un capteur intégré qui collecte des données en temps réel. Elle permet aux joueurs de baseball d’analyser leur swing et de visualiser directement les données depuis un smartphone et d’identifier les zones d’améliorations.

De la même manière, les équipements sportifs vont bientôt faire fureur à votre club de tennis. La Babolat Play/Pulse et la QLIPP ont été présentés à l’inauguration de la Tennis Tech Fair l'été dernier à Miami. La Babolat Play/Pulse est un capteur à l'intérieur du manche qui mesure la puissance, la technique et l'endurance (en analysant l'impulsion du joueur), tandis que la QLIPP a un capteur attaché aux cordes qui sert à réduire les vibrations des cordes. Le capteur vous indique notamment le point de frappe idéal sur la raquette et se relie à votre téléphone mobile qui dicte en temps réel des instructions jusqu’à 50 mètres. En plus d’améliorer votre jeu, ses instructions sur la vitesse peuvent vous dire, parmi beaucoup d'autres choses, si vous avez frappé la balle au bon endroit de la raquette et votre téléphone portable peut 'crier' des instructions en temps réel à 50 mètres de distance. Aussi bien que l'amélioration de votre jeu, ses instructions sur la vitesse, la rotation de la raquette, la précision du contact avec la balle peut vous aider à prévenir les blessures de tennis classique au coude.

Les données issues des technologies intégrées aux équipements sportifs peuvent aussi être utilisées pour aider à prévenir les blessures, comme les commotions. Des scientifiques de l'Université de Caroline du Nord contrôlent les données et les séquences issues d'accéléromètres placés sur les casques de footballeurs au lycée. Leur taux d’accélération et de ralentissement lors des impacts sont alors évalués et utilisés pour apprendre aux joueurs à adopter une bonne technique lors des contacts avec d’autres joueurs pour ne pas provoquer de blessures à la tête.

Les appareils de suivi de performance comme ceux mentionnés ci-dessus, qui ont notamment aidé Leicester à gagner la Premier League la saison dernière, vont aller encore plus loin en 2017, en combinant des données en temps réel avec les analyses de tactiques des équipes adverses.

Les joueurs de Leicester portent le dispositif de Catapult Sport’s OptimEye S5, qui collectent des données liées à l'accélération, la direction, la position et l'impact des collisions. Il calcule jusqu’à 1000 données par seconde en temps réel et aide le staff technique à prendre des décisions concernant le repos et la rotation des joueurs.

En 2017, de plus en plus d’équipes vont adopter ce même genre de technologies que celles employées par Leicester; on devrait donc s’attendre à voir les entraineurs consulter leurs ordinateurs pendant les matches pour gérer les efforts et la fatigue de leurs joueurs pour prendre leurs décisions concernant le remplacement des joueurs.

La technologie utilisée dans le sport et les sociétés d’analyses permettent maintenant de combiner des données physiques récoltées sur chaque joueur avec les données récoltées en lien avec les analyses tactiques des matchs précédents et le style de jeu des adversaires. Cette information ainsi récoltée peut servir à optimiser l’intensité des entrainements sur une base individuelle, tout en gardant un œil sur les matches à venir et les adversaires.

Cet article a été rédigé par l’équipe de rédaction de GlobalSportJobs.


Donnez à votre carrière dans le sport un coup d’accélérateur avec les dernières offres à pourvoir dans les Sciences du Sport et la Médecine, ou créez un compte aujourd’hui pour rester informé des derniers évènements ou des dernières offres à pourvoir et découvertes dans le secteur du sport.

CreateAccount

Publié :

Retour à la liste