Jeux Olympiques et Paralympiques, entre tradition et innovation (Partie 2)

Rio2016

Au fil du temps, les Jeux Olympiques et Paralympiques sont devenus le plus grand événement et rassemblement sportif du monde offrant un spectacle unique au rythme des exploits des plus grands champions.

Les Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2016 (Jeux de la XXXIe Olympiade de l’ère moderne) seront célébrés en 2016 à Rio de Janeiro, au Brésil et auront lieu du 5 au 21 août 2016. Les Jeux comprendront 28 sports dont le rugby à sept et le golf, ajoutés par le CIO en 2009.

Ces Jeux Olympiques et Paralympiques d’été seront les premiers à se dérouler en Amérique du Sud et les troisièmes à se dérouler dans l’hémisphère sud, après ceux de Melbourne en 1956 et ceux de Sydney en 2000.

Les innovations aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Rio

L’un des plus prestigieux événements sportifs offre la possibilité de découvrir des projets innovants permettant de vivre une expérience olympique unique, tant du côté du spectateur que du côté de l’athlète. Chaque nouvelle édition est l’occasion de mettre en avant les nouvelles technologies qui vont révolutionner le sport et les Jeux Olympiques et Paralympiques de Rio vont être le théâtre d’innovations inédites.

Tous les sports sont concernés, notamment le volley-ball qui continue sa digitalisation. Une nouvelle technologie sera utilisée pour faciliter l’arbitrage des matchs. Se basant sur 10 caméras installées sur le terrain, cela permettra de déterminer avec précision les fautes, trajectoires de balles, et autres points sensibles.

Pour les athlètes et les arbitres, c’est l’assurance d’un jugement plus fiable grâce à la vidéo, limitant ainsi les contestations éventuelles.

Pour les spectateurs, c’est pouvoir assister au match sur écran géant, et le regarder sous tous les angles, bénéficiant des ralentis des meilleurs points.

Pour la natation, un nouvel outil a été développé au service des nageurs. Des écrans sont installés au fond du bassin, sur chaque ligne d’eau, qui informe le nageur sur sa progression dans la course. Les épreuves du 800m et 1500m nage libre sont principalement concernées car cela permet à l’athlète de compter son nombre de passages et pouvoir ainsi gérer au mieux l’intensité de sa course. On doit cette innovation à Omega, dont la technologie est aussi utilisée pour les plaques de touche, compte-tours ou encore startings blocks, nous décrit dans cette vidéo leur processus d’analyse pour un 100m nage libre. (Vidéo OMEGA times the 100M freestyle)

Au tir à l’arc, un système électronique vient assister l’arbitre dans le comptage des points. Falcon-Eye a développé cette solution de comptage des scores. Grâce à un support placé derrière la cible, il est désormais possible de transmettre immédiatement le résultat via un écran. Elle permet aussi de visualiser la position des tirs réalisés. Ce projet innovant permet enfin d’extraire les données et de procéder à une multitude d’analyses des performances des athlètes.

Encore une fois, cette technologie va pouvoir aider les arbitres dans leur travail, ainsi que les athlètes. Pour les spectateurs, c’est offrir une expérience visuelle inédite. (Démonstration du Falcon-Eye)

D’autres disciplines comme le canoë-kayak et l’aviron voient débarquer des GPS qui sont en mesure de « tracker » l’activité des athlètes. Fixé sur l’embarcation, on connaît ainsi en temps réel la position des athlètes ainsi que leur vitesse.

Les informations collectées ne sont pas transmises aux athlètes pendant la course, mais aux spectateurs et médias, qui ont ainsi une mesure concrète des performances.  Cela permet d’analyser et de comprendre plus facilement les choix tactiques.

Les Jeux Olympiques sont une manifestation sportive qui booste l’écosystème du sport. L’immense notoriété attire l’attention de tous pendant près de 3 semaines sur le sport.

L’occasion pour certains acteurs de tirer profit de cette attention particulière et s’accorder de la visibilité. Ainsi des startups se retrouvent associées aux Jeux Olympiques.

C’est le cas de Playeur, plateforme collaborative dédiée aux sportifs, qui a conçu un site internet propre à l’événement dans le but de vivre de l’intérieur les actualités, parcours et exploits des athlètes français.

Nouant des partenariats avec plusieurs entreprises, Playeur va ainsi leur permettre de gagner en visibilité en proposant de relayer et diffuser leurs articles en lien avec les JO de Rio.

Fosburit peut également se considérer comme acteur des Jeux Olympiques de Rio, cette plateforme de crowdfunding sportif, soutient de nombreux athlètes dans leur participation aux Jeux de Rio. Des athlètes comme Eric DELAUNAY (tir), Julien GOBAUX (Gymnastique) ou encore Amandine LHOTE (Kayak) ont choisi de faire appel à Fosburit. Au total, c’est 24 campagnes de financement participatif liées aux Jeux qui ont été financées et un taux de succès record de 96%.

Rio Fosburit

Outre le financement de leur campagne, Fosburit accompagne également les athlètes pendant les compétitions.  Sur le site spécialement dédié à Rio, vous pourrez retrouver les résultats, témoignages et ressentis de la vie des athlètes. En étant au plus près des champions, Fosburit entend bien offrir aux fans une expérience unique.

Goaleo, première plateforme sociale pour le monde du sport, est également engagée dans les Jeux Olympiques et Paralympiques de Rio. Goaleo se positionne comme une plateforme d’échange entre sportif, qu’ils soient amateurs ou pros, informations et performances. Au travers de tribunes, les athlètes sont invités à parler de leur quotidien à l’approche de Rio. Astrid Guyart (escrime), Emilie Gomis (basket-ball) ou encore Sarah Ourahmoune (boxe anglaise) utilisent le réseau Goaleo.

A l’occasion des Jeux Olympiques et Paralympiques de Rio et dans le cadre du Club France mis en place par le Comité National Olympique et Sportif Français, la Ville de Paris sera aussi présente afin de faire la promotion de son savoir-faire en termes d’innovation, d’urbanisme, de tourisme et de sport.

Cette opération portée par le Comité National Olympique et Sportif Français et la Ville de Paris en collaboration avec Le Tremplin va permettre à quatre startups d’animer le stand de la ville et de présenter leur solution au cœur du Club France.

  • Arionéo : développe et commercialise des solutions connectées d’analyse de la performance et de la santé des chevaux athlètes
  • Sport Heroes (anciennement Running Heroes) : démocratise la pratique sportive en la rendant à la fois plus ludique et plus attrayante
  • Vogo : permet grâce à une application, pour un supporter in situ, des angles de vue différents et le « replay » instantané sur tablette et portable, à vitesse normale ou au ralenti
  • YPPA : permet aux organisateurs d’évènements sportifs et de spectacles de faire vivre à leurs publics une expérience inoubliable : être « acteurs » du show !

Pour trouver le dossier original sur le site de notre partenaire Le Templin, cliquez ici.

Donnez un coup de pouce à votre carrière avec les dernières offres d’emplois disponibles ou créez un compte aujourd’hui pour rester au fait des dernières perspectives, évènements et offres dans le sport. 

 

Publié :

Retour à la liste