Data et Engagement social : La relation symbiotique

Digisport

Les entités sportives et les équipes de marketing/communication responsables de générer de l’intérêt et de l’engagement pour leur marque sont engagés dans une quête sans fin pour capter l’attention des fans.

Que ce soit à travers de la diffusion de contenu, des applications mobiles dans les stades ou des canaux sociaux, le but de l’engagement social est souvent caché par la technologie utilisée pour interagir avec les fans.

Si l’expérience utilisateur et la valeur par abonné sont extrêmement importantes lorsqu’on évalue les plateformes d’engagement potentiel, un élément-clé est souvent négligé par les décideurs : quels types de données seront générés ?

Les plateformes et activités d’engagement social ont généralement pour objectif l’interaction potentielle entre la marque et les fans, avec l’espoir que cela puisse générer des revenus (sponsoring, vente de billets, etc.) ou construire un lien plus important entre les fans et les entités.

Mais les données produites par chaque plateforme sont au moins aussi importantes et peuvent être une formidable source d’information sur de nouveaux fans. En réalité, il y a une relation symbiotique entre les deux et, si cela est fait correctement, le « marketeur » averti peut créer un cycle auto-entretenu de données qui l’aidera à mieux identifier qui sont ses fans et ce qu’ils désirent.

La première question que je pose toujours quand j’évalue de nouvelles solutions d’engagement social est : « Quelles sont les capacités de reporting de cette plateforme ? », qui revient à dire, pouvez-vous exporter un rapport sur :

  1. Qui s’est abonné, désabonné ou a interagit
  2. A quelles activités particulières ils participent
  3. Quel revenu a été généré par quel produit (s’il y a une activité e-commerce associée)

Il existe toutes sortes de nouvelles technologies qui facilitent l’engagement des fans pour les organisations dans ou en-dehors des stades, mais s’ils ne peuvent pas exporter les données produites, ces technologies sont beaucoup moins bénéfiques pour les marques.

Digisport info

Les nouvelles données produites par la solution peuvent et doivent aider à relier les points entre les données personnelles pour sortir de nouveaux prospects et/ou mettre à jour les informations existantes que vous pourriez avoir sur un fan, les données sur les intérêts (quels sports aiment-ils, quel type de contenu consomment-ils) et enfin les potentielles données sociodémographiques (propriétaire, avec enfants). Tout cela peut aider à mieux segmenter la base d’utilisateurs pour des interactions et une expérience plus personnalisées.

Dan Libro a travaillé dans l’industrie du sport pendant presque 10 ans et a co-fondé Circle Media où il dirige leurs solutions de management de données.

Pour lire l’article original de notre partenaire éditorial Digital Sport, cliquez-ici.

Donnez un coup de pouce à votre carrière avec les dernières offres d’emplois disponibles dans les Media & Technologie ou créez un compte aujourd’hui pour rester au fait des dernières perspectives, évènements et offres dans le sport.

Publié :

Retour à la liste