Avancer après un refus

L’environnement de l’industrie du sport

Aujourd’hui des centaines de professionnels du sport cherchent et postulent pour les mêmes offres d’emploi. Nous en sommes témoins chez GlobalSportsJobs.fr où nous recevons en moyenne 60 candidatures par offre. La compétition est féroce et il ne faut malheureusement pas être surpris de ne pas obtenir le poste convoité après ce qui peut être un long processus de recrutement.

Restez concentré

Ne soyez pas découragé si vous n’avez pas été sélectionné pour un poste dans lequel vous vous voyiez exceller. Il y a beaucoup de raisons qui peuvent expliquer cet échec, certaines pouvant ne pas être de votre ressort. Il est important d’apprendre de ses revers et une bonne habitude est de repartir avec quelque chose sur laquelle vous pouvez travailler et vous améliorer en vue de votre prochain entretien. Il est important et généralement accepté de demander au recruteur ce qui ne lui a pas plu dans votre profil. Cela vous permettra d’apprendre de vos échecs et de progresser.

Montrez votre savoir et vos talents

Imaginez : vous avez un entretien pour être Responsable des Médias Sociaux dans un grand club de football. Lors de l’entretien, vous vous entendez dire que, malgré le fait que vous soyez un bon candidat grâce à votre expérience avec les fans de foot et votre aisance dans l’univers des réseaux sociaux, vous ne faites pas l’affaire. En effet, vous manquez d’expérience dans l’analyse quantitative de data, élément indispensable pour ce rôle. Deux choix s’offrent à vous : accepter cet échec et passer à autre chose ou ne pas vous laisser abattre. Une manière positive de persévérer est d’écrire une lettre ou un e-mail au recruteur lui demandant de vous laisser une chance de prouver que vous possédez cette compétence et que vous seriez heureux d’être testé dessus. Il se pourrait que l’entreprise vous envoie un fichier Excel ou des données à analyser et sur lesquels tirer des conclusions. Si c’est le cas, cela peut être une excellente opportunité de montrer vos talents et votre expertise alors même que vous aviez été initialement refusé.

Travailler sur vos faiblesses

Si vous avez été refusé par une grande marque sportive après 2 entretiens par ce que le recruteur a senti que vous n’aviez pas assez d’expérience dans la gestion de projet par exemple, il est peut-être temps de mettre à jour vos compétences en suivant les cours ou le diplôme qui vous permettront d’être mieux positionné.

C’est en forgeant qu’on devient forgeron…

… et en passant des entretiens qu’on trouve un emploi ! Vous devriez considérer vos entretiens comme des manières d’améliorer votre façon de vous présenter à des employeurs potentiels. Chaque entretien va ajouter de la valeur à votre profil pour peu que vous arriviez à en tirer des enseignements. C’est pourquoi une bonne préparation en amont des entretiens devrait toujours être suivie par une analyse encore plus poussée en aval pour comprendre ce qui s’est mal passé et ce que vous pourriez améliorer pour la prochaine fois.

 

Publié :

Retour à la liste